Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3D HEALTH CENTER

Regarder, c'est au moins apporter une certaine curiosité. Etre curieux n'est ce pas de chercher à progresser ? Avec le 3D-Health-Center voici un regard de plus sur les faits et réalités

CONSEIL SCIENTIFIQUE INDEPENDANT : débats, information, vérités CONTRE un mot LA CORRUPTION

Publié le 19 Avril 2021 par 3D HEALTH CENTER in covid, COVID-19, scientifiques, chercheurs, soignants, verite, soins, infection, mort, décès, information, desinformation, tests PCR, confinement, sphère complotiste, covid-sceptiques

Tout d'abord, et si vous preniez 1H30 de votre vie (même en tranches, ça fonctionne aussi bien) pour regarder cette video du CONSEIL SCIENTIFIQUE INDEPENDANT

Puis d'écouter au moins les 10 premières minutes de cet échange !

La Chaîne du Conseil scientifique indépendant (CSI)https://www.youtube.com/channel/UCljXEDaSZVZ4x5tRRkAH7WA/featured

Les videos du CSI CONSEIL SCIENTIFIQUE INDEPENDANThttps://www.youtube.com/channel/UCljXEDaSZVZ4x5tRRkAH7WA/videos

Les Playlist du CSI CONSEIL SCIENTIFIQUE INDEPENDANThttps://www.youtube.com/channel/UCljXEDaSZVZ4x5tRRkAH7WA/playlists

Dans la Video Réunion publique du Conseil scientifique indépendant (CSI) du 15/04/2021

vous y découvrirez des informations, qualifiées de réinformation.

Extraits choisis : 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Est-ce LA bonne nouvelle ?
Est-ce LA bonne nouvelle ?

 

Allemagne : « Verdict sensationnel à Weimar: pas de masques, pas de distance, plus de tests pour les élèves »
Allemagne : « Verdict sensationnel à Weimar: pas de masques, pas de distance, plus de tests pour les élèves »

 

Nous proposons ci-dessous une traduction de l’article Sensationsurteil aus Weimar: keine Masken, kein Abstand, keine Tests mehr für Schüler paru hier 10 Avril sur le site https://2020news.de/. La mise en forme a été adaptée dans un souci de clarté.

Ce verdict est une excellente nouvelle, puisque le tribunal de Weimar y reconnait comme valables plusieurs arguments rejetés par d’autres tribunaux par le passé.

Ce cas constituera sans aucun doute une jurisprudence du plus haut intérêt pour les autres pays européens.

A noter : le ministère de l’Education de Thuringe a réagi lundi 12 Avril : tous les détails sont disponibles dans l’article suivant : https://enfance-libertes.fr/decision-du-tribunal-de-weimar-le-ministere-reagit/

Décision du tribunal de Weimar : le ministère réagit !

source : https://enfance-libertes.fr/decision-du-tribunal-de-weimar-le-ministere-reagit/

Suite à la décision sensationnelle du 10 Avril du tribunal des affaires familiales de Weimar d’interdire à 2 écoles d’imposer le port du masque et la distanciation physique (détails dans notre article précédent), le ministère de l’Education de Thuringe a réagi aujourd’hui. 

Nous diffusons ci-dessous une traduction de l’article “Amtsgericht verbietet Maskenpflicht und Schnelltests an Thüringer Schule – Ministerium reagiert” paru sur le site https://www.infranken.de/

Le tribunal de district interdit l'utilisation de masques et de tests rapides dans les écoles de Thuringe : le ministère réagit

Décision sensationnelle du tribunal de district de Weimar: un article disponible sur Franken.de et diffusé sur Internet interdit aux enseignants de Thuringe d’ordonner une protection buccale et nasale et des tests rapides dans deux cas. A présent, le ministère vient de prendre position.

Une décision du tribunal de district de Weimar a fait la une des journaux ce week-end: une décision rendue par un juge des affaires familiales du tribunal de district de Weimar le 8 avril circule sur les réseaux sociaux. Dans le jugement, en matière familiale, il est interdit aux écoles et aux enseignants de deux enfants d’ordonner le port de couvre-bouche et de nez (masque) , de participer à des tests rapides ou de stipuler des distances minimales entre eux. Il s’agit de la «mise en danger du bien-être de l’enfance». Les écoles sont également “tenues de maintenir l’enseignement en classe à l’école pour ces enfants et tous les autres enfants et élèves enseignés dans ces écoles ” . Tout d’abord, le site T-online a fait un rapport sur le cas. 

Les raisons invoquées dans la lettre sont le “manque de bénéfice du port du masque et le respect des règles de distance pour les enfants eux-mêmes et les tiers” et “l’inadéquation des tests PCR et des tests rapides pour mesurer l’incidence de l’infection”. Des doutes ont été exprimés en ligne quant à savoir si le jugement était réel ou simplement une autre tentative des covid-sceptiques pour créer de la confusion avec de fausses informations. Cependant, le vice-président de la gauche au parlement de l’État de Thuringe , Steffen Dittes, a confirmé samedi sur Twitter que le jugement du tribunal de district de Weimar était authentique et que le ministère de l’Éducation et de la Justice de Thuringe vérifiait comment procéder contre ce jugement.

 

 

Mise à jour du 12 Avril à 13h: exigence de masque dans les écoles de Thuringe - malgré la décision du tribunal de district

Après les vacances de Pâques, les étudiants de Thuringe ont commencé les cours avec des masques de protection lundi. Le ministère de l’Éducation de Thuringe a annoncé dimanche à Erfurt qu’une décision du tribunal de district de Weimar dans une affaire familiale ne changerait rien. L’arrêt, qui était partagé par de nombreux groupes Internet, ne pouvait avoir «d’effet juridique que pour les personnes impliquées dans la procédure». Elle n’a donc aucun effet sur les règles de protection contre les infections dans l’ensemble des écoles de Thuringe.

L’arrêt (Az.: 9 F 148/21), qui est à la disposition de l’agence de presse allemande, concerne deux enfants d’une famille qui fréquentent une école publique primaire et ordinaire à Weimar. Selon la décision du tribunal local, il est interdit aux «chefs et enseignants» des deux écoles fréquentées par les garçons d’exiger «des masques de toutes sortes, notamment des couvre-nez et bouche, des masques dits qualifiés (masque chirurgical ou FFP2). masque) ou autres à porter “.

Les distances minimales et la participation aux tests rapides covid ne devraient pas non plus être autorisées en fonction de cela. Au départ, on ne savait pas pourquoi un fonctionnaire et non, comme d’habitude, un tribunal administratif avait traité une action en justice pour promulguer des règles covid.

Selon le ministère, le tribunal n’a pas encore correctement annoncé la décision. L’examen des mesures de protection contre les infections ou des ordonnances statutaires du gouvernement de l’État incombe aux tribunaux administratifs. La question de savoir si la décision a un quelconque effet juridique doit être “examinée par une juridiction supérieure”. Le ministère de l’Éducation se chargera de cet examen. 

Mise à jour du 12 avril à 14 h15: Le ministère réagit à la décision du tribunal des affaires familiales

Le ministère de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports de Thuringe a pris position sur la décision du tribunal de la famille dimanche après-midi (11, 21 avril). Le 8 avril 2021, le tribunal du district de Weimar a adopté une résolution sur les mesures de protection contre les infections dans deux écoles de Weimar. La décision a été annoncée dans la soirée du 9 avril 2021. 

Le ministère de l’Éducation de Thuringe déclare ce qui suit:

  • La résolution n’a pas encore été correctement annoncée . Ni les écoles ni le gouvernement de l’État n’ont reçu la résolution par écrit. Jusqu’à présent, il n’y a eu qu’un e-mail à la direction de l’école.
  • Comme toute décision judiciaire , cette décision ne peut avoir d’effet juridique que pour les personnes impliquées dans la procédure . Dans le cas présent, il y a deux élèves. La décision n’a aucun impact sur les mesures de protection contre les infections qui ont été ordonnées pour l’ensemble des écoles de Thuringe. Ils restent légalement en vigueur. Il en va de même pour toute mesure supplémentaire de protection contre les infections dans les cercles avec un nombre élevé d’infections.
  • La décision soulève de sérieux doutes procéduraux . La compétence du tribunal des affaires familiales est limitée aux questions de garde; l’examen des mesures de protection contre les infections ou des ordonnances statutaires du gouvernement de l’État incombe plutôt aux tribunaux administratifs.
  • Compte tenu de ces problèmes de procédure et d’autres, la question de savoir si la décision a un effet juridique et peut durer doit être examinée par une juridiction supérieure . 
  • Le ministère de l’Éducation est en train d’échanger avec les écoles sur la manière de traiter les deux enfants concernés par la décision . Soit dit en passant, les mesures de protection contre les infections pour tous les enseignants et élèves continuent de s’appliquer sans changement dans les deux écoles touchées à Weimar et dans tout l’État libre .

Des doutes sur l'authenticité de la décision, exprimés sur Internet

Il est particulièrement intéressant de jeter un œil aux experts cités dans l’arrêt: il y a tout d’abord la biologiste Ulrike Kämmerer. Elle avait mis en doute la détectabilité du covid par des tests PCR. Sa critique est un article populaire dans la sphère complotiste, qui est souvent diffusé afin de remettre en question les chiffres publiés. Ines Kappstein est également citée en tant qu’expert – une opposante avouée aux masques, dont la clinique (Passau) s’était précédemment éloignée d’elle en raison de ses déclarations. 

L’avocat de Würzburg Chan-jo Jun avait des doutes sur l’authenticité de la décision du tribunal de district de Weimar et a expliqué sur Twitter pourquoi le document s’écarte de la forme et du contenu habituels des autres jugements de la Cour. La lettre disponible sur Franken.de, par exemple, au lieu de renvoyer à un dossier judiciaire, décrit des rapports entiers – du moins inhabituels. 

Après la confirmation par Steffen Dittes, la question la plus décisive n’est probablement plus celle de l’authenticité, mais de savoir si et combien de temps ce jugement va durer et quelles conséquences juridiques il aura. Une évaluation ou une déclaration officielle du tribunal de district de Weimar et des ministères responsables n’avait pas encore été faite ce week-end. Il y aura probablement une communication plus détaillée ce lundi. Selon les observateurs, le fait que le verdict ait été lancé ce week-end et partagé en masse dans des cercles non conventionnels est une indication qu’une campagne consciente a été lancée ici et que ce n’était pas une coïncidence. 

Le tribunal de district de Weimar a fait la une des journaux en janvier. À ce moment-là, un homme était jugé pour avoir enfreint l’ordonnance sur covid de Thuringe. À ce moment-là, un juge a déclaré que l’interdiction générale des contacts était disproportionnée et inconstitutionnelle. Le juge a alors poursuivi le tribunal administratif supérieur de Thuringe contre les mesures Covid et a perdu deux fois. Le jugement a ensuite été transmis au tribunal régional supérieur de Jena pour examen. 

source : https://enfance-libertes.fr/decision-du-tribunal-de-weimar-le-ministere-reagit/

Commenter cet article